Cercle d’Echecs Aubagnais

Interview vidéo de Quentin Massardo du club de Cassis

2 avril 2016

Je suis le papa de deux petites filles Laura et Julie, la première a 8 ans et la seconde 6. Cela fait déjà 2 ans que Laura joue, un peu moins pour Julie. Les échecs, selon moi, les aident beaucoup dans leur scolarité. Laura excelle en mathémathiques et Julie en français. Le jeu les a rendu carrées, les a habituées à réfléchir, à appréhender les problèmes par le haut et par le bas . Pour conclure, je ne suis pas peu fier de mes filles ! Laura est vice-championne des Bouches du Rhône et de Provence et 15 ème au Championnat de France jeunes en 2014 (petite poussine) Vice-championne de Provence en 2015 (poussine). Elle est championne des Bouches du Rhône et vice- championne de Provence 2016 .

30 mars 2016

Je m'appelle Manon j'ai 19 ans. J'ai commencé les échecs à 6 ans. Je sais pertinemment que les échecs m'ont fortement aidé dans mes études, j'ai passé tous mes examens sans appréhension car je savais pouvoir compter sur ma facilité à me concentrer et sur ma mémoire bien développée. Aujourd'hui je suis étudiante en orthophonie. Je joue toujours aux échecs, mais un peu moins afin de mieux me consacrer à mes études. Je conseille vivement ce sport aux enfants ! Il est magique. 
Je m'appelle Alexandre je viens d'avoir 19 ans. J'ai commencé à jouer à 5 ans. J'ai une anecdote à ce sujet : j'ai provoqué un ouvrier qui faisait des travaux à la maison, il a accepté en disant ”ça ne durera pas plus de 5 minutes !! “et je l'ai battu en 10. On a dit du coup que j'étais le Mozart des échecs, et puis Carlsen est arrivé ! bon…..lol. Les échecs sont un jeu formidable, ils ont développés mes capacités de calcul. Aujourd’hui j’ai bac +2 et je me dirige vers la profession de comptable.

10 avril 2016

Je m'appelle Raphaël, j'ai 21

ans et j'ai commencé les

échecs relativement tard, à

l'âge de 13 ans.

A l’école, j’étais plutôt doué j'ai donc sauté une classe. Par contre à ce moment là c'est devenu difficile, problème de concentration principalement. A l’école il y avait un cours d’échecs, mon père m'avait déjà a enseigné ce jeu. J'ai donc pris des cours de perfectionnement. J’ai adoré. Me voila donc inscris dans un club, et c'est vraiment là que le processus s'est enclenché. Apprendre les ouvertures, les finales la tactique. C'est un énorme travail mais très ludique, c'est sûr ! Ça vous forges un mental. J'ai pris nettement confiance en moi. Maintenant je suis en 3ème année de DCG et je me dirige sois vers la finance, la gestion ou peut être la compta. Un autre point positif de ce jeu, est qu'il rapproche les familles. En effet, ma sœur, mon frère m'ont rejoint, et nous jouons tous ensemble ! 

15 avril 2016

De gauche à droite, Laura Julie et une amie
Page mise à jour le 01/05/2016
compteur
Depuis le 12/04/2016, vous êtes le visiteur n°

Interviews

Interview vidéo de la famille Denis